Comment réussir l’accouplement de vos lapines.

Pour les débutants de la cuniculture, l’accouplement encore appelé la saillie, est le fait qu’un couple de lapin se mettent ensemble, font le coït dans le seul but de produire des lapereaux.

Si je dois établir un parallélisme avec les Hommes, l’accouplement chez les lapins veut tout simplement dire relation sexuelle chez les humains. Seulement que nous, les humains, nous le faisons pour deux buts que sont : le plaisir et se reproduire.

Mais chez les animaux plus précisément chez les lapins, c’est uniquement dans le seul but de se reproduire.

La réussite de cet accouplement chez les lapins est une chose très importante que tout cuniculteur doit maîtriser pour espérer que ses reproductrices puissent lui donner des lapereaux qui seront à leur tour vendable pour grossir son chiffre d’affaires.

Cela va vous paraître bizarre parce que si vous me suivez depuis le début, vous saurez que mes recherches sont beaucoup plus axées sur la rentabilité, la manière de vite rentabiliser sa production en maitrisant certaines techniques clés.

Plusieurs cuniculteurs se plaignent du fait qu’ils accouplent leur lapine mais que 30 jours plus tard, la lapine ne mette pas bas. Oui ça arrive, et tout cuniculteur a surement déjà constaté cela une fois dans son cheptel.

Moi, ça m’est arrivé plusieurs fois. J’avais des lapines qui font exactement 40 jours avant de mettre bas. Ce qui n’était pas normal à mes yeux. Raison pour laquelle je me suis lancé dans les recherches afin de savoir la cause et de dégager les facteurs qui pourront permettre à tout cuniculteur de savoir si son accouplement a réussi ou pas.

Les facteurs de réussite d’un accouplement chez la lapine.

Tout d’abord, sachez que pour réussir un accouplement, il faudrait que vous le fassiez aux temps frais : très tôt le matin ou les soirs. Là, la lapine est plutôt réceptive.

Ensuite, pour procéder à l’accouplement, vous devez amener la lapine dans la cage du mâle et non le contraire après bien sûr avoir contrôlé la vulve de la femelle.

  • Petit récapitulatif
  • Quand la vulve est rouge : la lapine est réceptive à 100%;
  • Quand la vulve est blanche : la lapine n’est pas du tout réceptive ;
  • Quand la vulve est rose, la lapine est réceptive à 50%.

Normalement, je n’ai pas besoin de vous dire tout ça. Ce qui est sûr, avant que vous ne vous lanciez dans la cuniculture, vous aviez déjà eu à faire une formation, faire des recherches sur Google ou télécharger des documents gratuits sur la cuniculture pour lecture. Donc tout ça n’a rien de nouveau pour vous à moins que vous ne soyez pas encore lancé dans le domaine.

Alors, quand vous constatez que la vulve de votre lapine est souvent blanche, relisez mon article qui parle de comment provoquer la chaleur chez la lapine et vous comprendrez mieux.

Une fois que vous aviez bien contrôlé la vulve de votre lapine et que c’est bien rouge, vous n’avez qu’à la mettre dans la cage du mâle et laisser le mâle fait son travail, si bien sûr votre mâle sait bien draguer.

C’est donc ici, que se passera les vraies choses…

Automatiquement, quand vous introduisez la femelle dans la cage du mâle, la femelle soulève son arrière train pour ainsi faciliter la tâche au mâle.

Le mâle, après avoir éjaculé, pousse un cri. C’est ce cri qui vous permettra de savoir s’il a éjaculé ou non. Au cas où vous n’entendrez pas le cri, laissez encore le mâle monter sur la femelle.

Cela ne veut pas dire que l’accouplement est terminé là. Même après avoir entendu le cri, laissez le mâle monter sur la femelle pour une seconde fois. Là, vous aurez la certitude que votre accouplement a réussi.

ATTENTION
Entendre le cri du lapin lors de l’accouplement ne veut pas forcément dire que l’accouplement a réussi. Le lapin peut toutefois éjaculer dans les pelages de la lapine et non en elle.

Prenez la peine après l’accouplement, de passer la main tout au long du pelage de la lapine pour constater s’il y a du liquide ou pas.
Quel est donc le secret pour s’assurer à 100% qu’un accouplement a réussi ?

Vous me connaissez, mes articles sont souvent accompagnés des secrets bien gardés par les gourous de la cuniculture.

Ce que je vais vous dévoiler tout à l’heure est une méthode que j’ai découvert chez un de mes amis pour s’assurer que son accouplement a réussi à 100%.

Cette méthode consiste à quoi ?

Supposons que vous avez réalisé votre saillie le matin très tôt tel que je l’avais décrit plus haut. Rien ne nous prouve que cela est fiable à 100%. Ce que vous allez faire ensuite, est de remettre cette même lapine dans la cage d’un autre mâle ou du même mâle pour refaire la saillie.

Si elle accepte, c’est que cela n’avait pas fonctionné le matin et vous êtes donc sûr que pour le soir est fiable. Dans le cas contraire, si elle n’accepte pas, cela veut vouloir dire que l’accouplement a réussi le matin.

Cette méthode vous permettra d’être sûr que votre accouplement a réussi.

Bien sûr, qu’il existe d’autres méthodes comme la palpation pour vérifier tout ça. On en verra après.

Enfin, j’espère que cet article vous aidera énormément à savoir si votre accouplement a réussi ou pas.

Actuellement, nous sommes en promotion sur un de nos outils qui vous permettra de faire des prévisions dans votre cheptel afin de voir si votre production serait rentable pour vous ou pas. Cliquez ici pour profiter de cela. Seulement 20 téléchargements restent alors profitez au maxi en cliquant sur ce lien : https://bit.ly/3joaE12

Nous avons organisé un stage d’immersion en cuniculture en ligne d’une durée de 11 semaines. Ce stage vous permettra d’avoir tous les outils qu’il vous faudra pour rentabiliser dans votre ferme cunicole. Pour avoir assez d’informations à propos de ce stage, cliquez sur ce lien: https://chat.whatsapp.com/EytyDTT6KuEHmeSatdpFz3

Cunicolement votre !!!

Laisser un commentaire

Contactez nous!
1
Avez vous besoin d'aide?
Rejoignez notre stage en ligne maintenant !!!
Activez la notification pour nos prochains articles de blog    OK No merci